Ce genre de personne – végétalisme

Je suis le genre de personne qui marche la tête baissée. Pas parce que j’ai honte, ou que je tente de fuir, d’une manière ou d’une autre. Simplement, parce que je n’ai pas envie d’écraser toutes les petites âmes qui font leur vie sous mes pieds.

Tous ces insectes. Ces lézards, ces araignées. Ces minuscules être innocents.

Tout cela, je l’ai découvert récemment. J’ai toujours vécu en ville. Je n’ai jamais été confronté à tout cela. Mais, depuis que j’ai déménagé, je découvre le plaisir de marcher en observant la nature et ses habitants. Et j’ai développé une sensibilité accrue à toute cette vie. Je n’ai pas envie de leur faire du mal.

Dans ce cas, j’ai du mal à comprendre comment je peux continuer à manger des animaux. Je devrais faire preuve envers eux de la même compassion que j’ai envers les petits habitants de mes rues. Indépendamment de l’impact écologique de l’industrie de la viande, j’ai de plus en plus de mal à nier l’impact « karmique » (j’utilise ce mot à défaut de mieux). Je pense que je suis en train de prendre conscience de l’impact de ma consommation de viande. Je tends de plus en plus vers le végétarisme. Et cela me plaît!

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire